Je suis en mode réaménagement-allégement de notre appart, il me faut de l'AIR!

La couture n'y échappe pas! Je cherche donc à réduire mon stock de tissus (pourtant pas excessif quand je vois certaines armoires! ;p) mais surtout mon tas de fringues à recycler... Comme en plus j'essaie de mettre au point le pantalon idéal pour ma mini qui est un "bébé":

- en couches lavables donc au popotin légérement plus volumineux que celui prévu par les normes vestimentaires,

- et porté en écharpe, sling and co dans la fameuse position physiologique de la grenouille (genoux plus haut que les fesses) ce qui dénude souvent ses petits mollets faute de pantalon assez long.

Le tout en testant mes premiers modèles Ottobre et ma toute nouvelle surjetteuse...!

Sarouel Acrobatics du Ottobre 1/2011 taillé en 74. Chemise d'homme marron à rayures ton sur ton, bord-côte noir très (trop?!) extensible du marché de la Plaine, chutes de coton taupe et de liberty Eloise prune.

Verdict la ceinture est trop lâche, je l'ai pourtant taillé à 75% du tour de taille de la mini pousse, et la longueur toujours trop courte pour le mode portage! Mais il est quand même tout à fait portable!

Boléro Lemon Juice du Ottobre 3/2010 en 74 sans les volants, donc avec un ajout de 3 cm sur tout le tour, et avec une adaptation en manches longues basée sur celle du White Rabbit (Ottobre 1/2011). Molleton récupéré dans les restes d'un sweat (1ère utilisation ici) et liberty Wiltshire bleu trouvé via la fibre créative.

Leggings à empiècement couche Little Houses du Ottobre 1/2012 taillé en 74 pour la longueur et 62 pour la largeur (sauf au niveau de la couche bien sur!), j'ai remplacé l'élastique à la taille par une ceinture extensible et ajouté la même chose aux chevilles. Les jerseys viennent d'anciens tops à ma soeur et le bord-côte noir du marché de la Plaine.

Verdict les leggings sont nickel au niveau de la longueur qui s'adapte sans problème au portage, les ceintures sont toujours un peu trop lâches (la prochaine fois je les taillerai à 60% du tour de taille) et l'empiècement couche est confortable (mais il a tendance à bailler lorsque la couche est jetable!). Pour le boléro j'ai taillé les manches directement avec le bord-côte (dans le bas du sweat) du coup elles sont un peu serrées au niveau des poignets donc un peu dur à enfiler, c'est dommage parce qu'une fois porté c'est parfait!